Cathédrale Saint-Trophime

La cathédrale Saint-Trophime

Monument historique inégalable, la cathédrale de Saint Trophime représente la richesse culturelle et culturelle des lieux. C’est l’un des édifices les plus importants du domaine roman provençal. Il témoigne de l’histoire chrétienne et de l’évolution de l’église à Arles.

Présentation de la cathédrale

Inscrite au patrimoine de l’UNESCO au titre des monuments romains et romans à Arles, la cathédrale de Saint Trophime est située sur la Place de République. Elle a été bâtie sur les vestiges de l’Antiquité vers l’année 1100. Elle se caractérise par son architecture mi-romane, mi-gothique, surplombée d’une haute nef de cinq travées voutées prenant la forme d’un berceau brisé. La croisée est surmontée d’une coupole qui supporte le clocher. Son superbe portail et son cloître de style roman font la merveille de cette cathédrale. L’accès se fait par la cour de l’église.

Histoire de la cathédrale

Construite initialement sur le rempart antique de l’Hauture, la cathédrale de Saint Trophime a été déplacée vers le Ve siècle près de l’ancien forum romain.  Elle a accueilli la première communauté chrétienne du temps de la Gaule. Son histoire retrace d’ailleurs l’évolution de cette religion à Arles. Depuis l’occupation romaine jusqu’à la révolution, elle demeura le siège d’un archevêché. Elle fut par la suite transformée en temple de raison durant la révolution.

Saint Trophime, premier évêque d’Arles a bâti la cathédrale sous une basilique primitive dédiée à saint Etienne. Dans la tourmente des invasions du VIIe siècle, cette église, qui avait connu deux conciles, fut dissoute avant d’être reconstruite à la fin du XIe siècle. Celle-ci marquera la construction du transept puis de la nef. Plusieurs couronnements y ont pris place, comme celui de l’empereur Frédéric la Barberousse en 1178 suivi de l’empereur Charles IV en 1365. La cathédrale a également célébré le mariage de Louis II en 1400. Déclassée en 1801, la cathédrale Saint Trophime devient église paroissiale.

Visiter la cathédrale

Une des places incontournables à Arles, il est impossible de ne pas visiter la cathédrale. Cet imposant édifice sait attirer les visiteurs puisqu’une partie de sa façade et de son portail est perceptible sur la Place République. Pour admirer l’architecture de la cathédrale, l’édifice est ouvert au grand public pendant la journée, sauf entre midi et 14h. L’entrée à l’église est gratuite mais la visite du clocher est payante. Le tarif est de 4,50 € pour les adultes et gratuit pour les moins de 18 ans.